L’aidant familial est « la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non et peut prendre plusieurs formes, notamment : l’accompagnement à l’éducation et à la vie sociale, les démarches administratives, la coordination, la vigilance permanente, le soutien psychologique, la communication, les activités domestiques… »
Charte européenne de l’aidant familial de 2007
Pour la personne en difficulté, pouvoir compter sur un de ses proches est un réel réconfort. Le proche aidant dispose de compétences qu’il a développées en lui apportant son soutien. Son implication et le lien qu’il entretient avec cette dernière lui apportent de multiples joies, des satisfactions et un enrichissement. Grâce à cette veille permanente, la personne dépendante peut continuer à vivre chez elle en toute sécurité et sérénité. C’est pour ces multiples raisons que le Ministère de la Solidarité, de la Famille et de l’Égalité propose le dispositif « Aidant feti’i » pour permettre le maintien à domicile de ces proches en perte d’autonomie et qui ont la possibilité d’être assistés au quotidien par la personne de leur choix et issue de leur environnement.
Parce que le bien-être de la personne aidée dépend aussi du bien-être et de la reconnaissance de l’aidant.
BÉNÉFICIER DU DISPOSITIF « AIDANT FETI’I »
Tu es aidé(e), tu dois fournir :
• un certificat médical de ton médecin traitant attestant ton état de dépendance dans les actes de vie quotidienne,
• une évaluation sociale réalisée par la Direction des Solidarités, de la Famille et de l’Égalité (DFSE), précisant le besoin d’aide d’accompagnement et de soutien.
Tu es aidant(e), tu dois avoir plus de 18 ans et fournir :
• la copie de ta pièce d’identité,
• ton RIB,
• tu dois t’engager à participer à la formation « Aidant feti’i » dispensée par le CFPA.
Le dossier de demande d’aide composé des documents listés ci-dessus doit être adressé à la DSFE qui évaluera la demande.
Le montant plafond de l’aide a été fixé à 50 000 Fcfp/mois.
L’aidé(e) doit demander à son médecin traitant un certificat médical témoignant de son besoin d’assistance
L’aidé(e) doit ensuite constituer son dossier en nommant un aidant et fournir tous les documents cités dans la liste ci-dessus
La DFSE évalue le dossier et si ce dernier remplit bien les critères, elle le valide. L’aidant commence à toucher l’indemnité
L’aidant a un an pour suivre la formation du CFPA (62 h au total)
1 2 3 4